La Fondation
Escrito por Administrador   
Thursday, 21 de February de 2008
Escuche este artículoEscuche este artículo
{mosimage} {mosimage} 
English Español

 

 

FONDATION DANIELA CHAPPARD 


PHILOSOPHIE 


La philosophie de la Fondation Daniela Chappard est basée sur le devoir d'aider à préserver la vie des êtres humains.
Se respecter soi-même, c'est respecter la vie.
La peur n'est pas suffisante.
Savoir est essentiel.
Eduquer est la solution
Bernard Chappard

 

VALEURS 


Engagement
Solidarité
Justice
Crédibilité 

 

VISION 


Réussir à réduire à court et moyen terme les infections de VIH/SIDA
Les éliminer à long terme.
Eliminer la stigmatisation et la discrimination envers les personnes infectées par le virus du VIH/SIDA
   
MISSION 


Prévention contre la pandémie 


POURQUOI LA FONDATION ? 


Au début des années 90 après l´énorme succès de sa série de photos et de son livre »Venezuela Alterada »Daniela réunit un groupe d´amis dans le but de créer une fondation pour aider les séropositifs.  
Il faut se souvenir qu´à l´époque il n´y avait aucun médicament sauf le AZT qui a fait beaucoup de mal quand le dosage n´était pas correct et qui a tout de même rallongé la vie de quelques uns, ce qui leur a permis d´accéder aux médicaments modernes.    
Cette idée n´est pas allée plus loin.   
Daniela était séropositive mais ne voulait pas qu´on le sache. 
Il a fallu qu´elle meure le 23 janvier 1996 pour que son idée permette de créer la Fondation. 
C´est un fait à souligner : sans la mort de Daniela ni l´article sorti dans Exceso du mois d´Avril de la même année qui a publié la cause de sa mort,la Fondation n´aurait pas eu de sens.  
Nous avons commencé a travailler avec ARTISTAS POR LA VIDA. 
Il est intéressant de souligner que Féliciano Reyna a participé à toutes les réunions qui ont précédé la décision de créer le « centre » 
De tout ce qui a été fait pendant les premières années il ne reste que des souvenirs confus et déjà déformés par les commentaires qu´on entend tous les jours.  
Malgré cela et malgré les erreurs commises et l´énorme quantité d´argent investie, on a fait beaucoup de choses. 
Mais le plus important, ce qui est primordial,ce qui est au-dessus des attentions médicales,des médicaments et de la compassion,on l´a oublié. 
C´est  l´être humain. 
C´est l´acceptation
C ´est oser dire qu´on est porteur du virus VIH 
C´est raconter la cause de l´infection 
C´est  vivre sans rancune 
Et en finir une fois pour toutes avec l´exclusion dans toutes ses manifestations. 
Voilà pourquoi l´histoire de Daniela. 
Et cette histoire,il faut le proclamer de plus en plus,est la Bible de la Fondation Daniela Chappard. 
Lorsque Daniela apprit en juillet 1987 qu´elle était séropositive, elle a continué malgré tout à avoir une vie pleine. C´est ce que raconte le livre. 
Elle a continué à travailler,à aimer,à voyager, à inventer des négoces. Elle a vécu pleinement jusqu´à la fin de 1995. 
La seule chose qu´elle ne voulait pas, c´est que cela se sache. 
Et c´est pourquoi elle a sacrifié deux histoires d´amour. Elle fuyait lorsqu´on lui proposait de se marier. 
Mais elle a toujours protégé ses hommes en exigeant qu´ils utilisent des préservatifs 
Quelques semaines avant sa mort, Daniela comprend que c´est absurde de nier une réalité et elle finit par dire la vérité à tous ses amis. Elle a  ce dernier acte de courage après des mois de désespoir et de souffrances.  
Daniela a inventé la Fondation et lui a donné un sens par sa mort,mais aussi par sa vie. 
Aujourd´hui nous travaillons pour la Prévention en essayant de rompre les tabous ridicules qui entourent le sexe et tous ses risques au Vénézuéla. 
Nous continuerons à informer. 
Nous continuerons à parler de la Vie,du Plaisir,de Sexe et de Bonheur,mais aussi de la vie modifiée(Vida Alterada) 
Nous avons été les premiers à associer les artistes à notre lutte. 
 
ARTE –SIDA- VIDA (Art-Sida-Vie) 


Nous continuerons sur ce chemin, celui de Daniela, qui fut une artiste,elle aussi. 
La Fondation se divise entre l´art et le Sida, c´est le chemin à suivre et la vie suivra ,elle aussi. 
 
QUI SOMMES NOUS ? 


Une organisation à but non lucratif qui se consacre depuis ses débuts en 1996 à la lutte contre le SIDA. 
 
LES JEUNES ET LE SIDA 


Selon ONUSIDA il y aurait 40 millions de séropositifs et quelques millions de plus qui sont morts du SIDA. Les jeunes dans le monde constituent une population à risque: la moitié des nouvelles personnes infectées a entre 15 et 24 ans, ce qui indique que près de 6000 jeunes sont infectés tous les jours.  
Nos jeunes Vénézuéliens n´échappent pas non plus à cette terrible maladie et c´est là-dessus que la Fondation Daniela Chappard concentre ses efforts. 
 
PROGRAMME DE PREVENTION SCOLAIRE 


Le 24 septembre 2004 nous avons organisé le premier Congrès de Prévention contre le VIH SIDA pour éducateurs et professeurs d´adolescents dans la région métropolitaine de Caracas.
Plus de 250 personnes ont pu bénéficier de l´information ainsi obtenue,des exposants de différentes institutions privées et publiques sont venus prendre part au congrès(ONUSIDA,MSDS,Société Vénézuélienne d´infectiologie ,un représentant de l´église catholique etc.)

Ce congrès a ouvert le pas à un vaste programme scolaire avec l´appui de MSDS et de la chambre de commerce Franco-vénézuélienne qui a commencé en octobre 2004 et terminé le 25 février 2005..Le bilan a été très positif et 15553 jeunes en ont bénéficié. Cela fut possible grâce à la visite de 113 établissements scolaires et 380 conférences. Nous avons pu toucher 90% des écoles publiques de la zone métropolitaine de Caracas.    
Nous avons prévu le second congrès de Prévention contre le VIH SIDA pour éducateurs et professeurs d´adolescents  le 22 octobre 2005, cette fois-ci à Barquisimeto dans le Lara.  
En 2005 nous avons signé un nouvel accord avec le Ministère de la Santé pour continuer notre travail et nous avons été beaucoup aidés par l´Association des Dames Diplomatiques ainsi que par les ambassadeurs de France.  
Pendant l´année scolaire 2005/2006 plus de 20000 jeunes lycéens et universitaires ont eu droit à des conférences sur la prévention. 
Le 22 octobre 2005 nous avons effectué le deuxième Congrès de Prévention contre le VIH/SIDA pour éducateurs et professeurs d´adolescents à Barquisimeto (Lara)  
Notre objectif est d´atteindre différentes régions du pays où existe un besoin d´aide et où les gens sont motivés par le sujet de la prévention contre le VIH/SIDA.  
En 2006 pour célébrer les 10 ans de la Fondation,nous avons réalisé le 3ème Congrès de Prévention à Puerto Ordaz(Bolivar) 
Pendant cette année anniversaire de lutte sans trêve, nous avons réalisé la première campagne de prévention sur le web avec le programme « Celui qui est averti termine bien « sur la page web www.ganelealsida.com    
Le succès de cet outil éducatif  auquel plus de 250000 personnes ont participé en un mois nous a fait réfléchir encore plus au besoin qu´a notre population de s´informer sur cette pandémie.  
Pour pouvoir couvrir les investissements en ressources humaines et en matériel éducatif, la Fondation crée des alliances stratégiques de coopération avec l´entreprise privée. C´est ainsi que nous avons organisé au profit de la Fondation un défilé de mode le 22 novembre avec un succés incroyable »Caracas s´habille en jeans » sponsorisé par Grupo Telares Maracay et Jeantex.  
Le programme a continué pendant l´année scolaire  2006/2007. Nous avons  rendu visite à 100 institutions scolaires et les conférences ont profité à plus de 22000 adolescents.  
L´investissement est d´environ 5.000 Bs par jeune, ce qui inclut :le paiement de nos éducateurs et la distribution de matériel imprimé pour l´école et pour les jeunes.(livres,affiches,sondages et brochures)  
L'année scolaire 2007/2008 a bien commencé, en plus des conférences données a plus de 3470 enfants pendant ce premier trimestre scolaire, un nouveau projet a démarre « PROTGT ». Il consiste a  former de jeunes instructeurs –140 adolescents- pendants leurs horaires de volontariat scolaire obligatoire selon le système d'éducation vénézuelienne.      
 
NOUS VIVONS EN SOCIETE 


Le programme de prévention de la fondation ne se limite pas aux adolescents. Les autres secteurs de la société sont également pris en compte pour que dans chaque famille il y ait une complémentarité. Les universités avec la participation des jeunes adultes et le secteur laboral ont également leurs programmes de conférences sur la prévention contre le VIH SIDA.  
Nous avons vu plus de 6000 personnes au cours de ces programmes. 
Nous savons que les entreprises sont de plus en plus soucieuses du bien-être physique et mental de leurs employés et des communautés. Voilà pourquoi la Fondation crée des alliances stratégiques avec des organismes gouvernementaux et non gouvernementaux qui permettent d´obtenir des bénéfices réciproques.  
Vivre en société implique le respect de soi et d´autrui.
Se protéger et protéger autrui est un devoir. L´utilisation du préservatif n´est pas un manque de confiance,c´est simplement du respect.90 % des séropositifs dans le monde ignorent qu´ils le sont.  
C´est comparable à l´utilisation de la ceinture de sécurité en voiture. 
Ne pas fumer dans des lieux publics ou demander la permission avant de fumer en présence d´autres personnes. 
Eviter les bruits qui pourraient déranger les voisins. 
La liste est longue. 
Dans une société d´adultes on vit en paix avec soi et avec autrui. 
 
FORMER LES INSTRUCTEURS 
 
Nous nous sommes donnés du mal pour  former les instructeurs de prévention qui travaillent de manière responsable. De ce fait nous disposons d´un personnel hautement qualifié qui  est en mesure d´aborder un sujet aussi délicat que celui du VIH SIDA avec les outils adéquats : le sens commun et le professionnalisme.  
 
Nous avons aussi organisé des sessions de formation pour des chefs de groupe,des pères de famille et toute la collectivité qui se montre intéressée par la prévention contre le VIH SIDA.  


MATERIEL POUR LA PREVENTION 


La Fondation Daniela Chappard a du matériel imprimé qu´elle distribue gratuitement aux gens lors d´évènements  publiques ,  des brochures  « guide pratique », des affiches, des questionnaires pour évaluer les degrés de connaissances des différents groupes.
En plus il existe deux livres déjà publiés, que l'on peut trouver dans différentes librairies : « Daniela, Un camino trazado » et « Vida Alterada  », ou que l'on peut également télécharger gratuitement  et directement sur le site Internet de la fondation.  
Cette année en commémorant un année de plus de la lutte contre le SIDA, la Fondation a créé un nouveau matériel éducatif « Manual Para Facilitadores, Guía 2007, La experiencia enseña ». Une guide pour les parents et les professeurs pour  parler aux jeunes de façon simple mais complète au sujet de la prévention du VIH/SIDA.  
La Fondation est reconnue pour ses messages de prévention qui sont projetés dans les différentes salles de cinéma du pays et plusieurs chaînes de télévision. Il existe également plusieurs messages de prévention radiodiffusés à travers les stations régionales de radio du pays.  
Unique en son genre, la fondation dispose d'un véhicule appelé « Condomovil », en charge de parcourir tous les jours la capitale, ainsi que les autres régions le week-end, afin de promouvoir la fondation, diffuser aux populations les messages de préventions et distribuer des préservatifs.  
 
ART-SIDA-VIE « L´ART AVEC UNE AUTRE MISSION » 
 
On soutient le talent artistique et on fait de l´art un moyen pour financer la santé en organisant des expositions- vente d´œuvres d´artistes vénézuéliens et étrangers.  
La vente annuelle aux enchères est appuyée par de grands artistes de la peinture, de la sculpture et de la photographie du Vénézuéla. 
En 2005 /2006, la Troisième Biennale de Photographie Daniela Chappard a été réalisée afin d'aider et de découvrir de jeunes talents. 
En octobre 2007, Quatrieme Biennale est en cours, les gagnants ont été désignes et l'exposition  des travaux sélectionnés sera effectuée en mars 2008 dans l'espace du Centro de Estudios Latinoamericanos Rómulo Gallegos "CELARG" á Caracas.  
Plus de 140 jeunes photographes (entre 20 et 45 ans ont envoyés leurs meilleurs photos).
 
JUSQU`A QUAND ? 


Nous ne nous reposons jamais et nous essayons de toucher tous les secteurs de la société vénézuélienne avec nos programmes de prévention. 
Nous espérons avoir de plus en plus d´alliances avec des amis de la Fondation Daniela Chappard pour travailler de manière systématique  dans le temps. 
Il faut unir nos efforts. 
Il faut parler clairement 
Soyons pour la vie et proclamons-le ! 

 

Décembre 2007

 

Modificado el ( Friday, 25 de April de 2008 )